La diplomatie économique, un levier du développement

Par Patrick Rajoelina, Ministre des affaires étrangères

Le Président de la République, Andry Rajoelina, depuis son élection de 2018, a conduit de nombreuses réalisations dans les domaines de la sécurité, de l’économie, des infrastructures, de l’éducation et de la santé conformément à ses engagements contenus dans les 13 Velirano sur lesquels le Peuple malagasy lui a fait confiance il y a trois ans.

Le Chef de l’Etat, au cours de ces trois années, a en outre mis de nombreux chantiers en route notamment pour la relance économique et la modernisation de Madagascar. Dans chacune de nos 23 Régions, il s’est penché sur les besoins réels de la population en apportant à chaque fois les solutions les plus adaptées.

Le chemin de l’Emergence que le Président Andry Rajoelina trace met en avant une relance économique à travers un accroissement des investissements publics et privés, une amplification des exportations à forte valeur ajoutée, une forte dynamique de création d’emplois et un processus d’industrialisation soutenu.

A cet égard, la diplomatie économique constitue un véritable levier au service du développement. La diplomatie économique permet en effet de :

faciliter les débouchés des entreprises nationales à l’étranger et promouvoir les exportations ;
attirer les investisseurs extérieurs et favoriser le tourisme sur le territoire malagasy ;
infléchir, sur le plan multilatéral, les règles internationales dans le sens des intérêts malagasy.

Le ministère des affaires étrangères, maître d’œuvre de cette diplomatie économique, participe concrètement, à la place qui est la sienne, au développement de notre Tanindrazana. Pour cela, il valorise les relations économiques bilatérales et s’ouvre à tous les pays avec lesquels Madagascar peut développer des échanges équilibrés en faveur des entreprises malagasy et de l’emploi local. Il s’assure également des intérêts du pays dans le cadre des négociations régionales et multilatérales.

A titre d’exemple, en un peu plus de Cent jours, le Ministèredes affaires étrangères a plaidé en faveur d’un «Madagascar compétitif » pour favoriser les investissements et la promotion du « Vita malagasy » ainsi que le tourisme lors d’évènements internationaux tels que, par exemple la Rencontre des Entrepreneurs Français (REF) 2021. Des contacts fructueux ont pu été concrétisés entre des entreprises malagasy etfrançaises.

Dans la même perspective, le forum économique Italia-Africa Business Week a créé des opportunités de partenariat dans les secteurs du tourisme, de l’agroalimentaire, de la formation professionnelle, de l’artisanat et de la pharmacie. Les actions prospectives devraient se multiplier prochainement afin de favoriser notre visibilité sur la scène internationale.

Au niveau local, les Journées internationales des régions organisées en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur etde la Décentralisation, à l’instar de celles organisées récemment dans l’Itasy et la Sofia, servent de vitrines pour les régions et témoignent du dynamisme de notre diplomatie de proximité.

Plus généralement, les échanges entre le Ministère des affaires étrangères et les différentes parties prenantes, dont le secteur privé local, visent à renforcer le partenariat public privé dansle cadre de la mise en œuvre de notre diplomatie économique.

Sur le plan politique, notamment dans le cadre de la revendication des Nosy malagasy, ces îles du Canal de Mozambique qui font actuellement l’objet d’un différend territorial avec la France, nous poursuivons les négociations et les discussions au sein de la Commission mixte franco-malagasy qui devrait être prochainement hébergée et convoquée par la France, mais également avec les pays amis qui peuvent nous soutenir dans notre revendication.

Mais la diplomatie signifie également la mobilisation à l’extérieur de toutes les forces qui peuvent concourir à l’Emergence de Madagascar : la Diaspora et les Amis de Madagascar.

Les membres de la Diaspora sont les premiers ambassadeurs de Madagascar à l’extérieur et des acteurs à part entière du développement de notre pays. La Diaspora malagasy éparpillée à travers le monde est un vivier de talents, de richesses et de compétences dont notre Tanindrazana a besoin pour rayonner.

L’Etat malagasy est conscient du potentiel croissant de la Diaspora en termes de développement socio-économique du pays. Le Ministère des Affaires étrangères assure non seulement la protection de ses ressortissants à l’étranger mais joue également son rôle de facilitateur et d’intermédiaire avec les différents partenaires dans le but de faciliter l’investissement de la Diaspora, les transferts de fonds et la valorisation de ses ressources.

Enfin, la bonne gouvernance qui est également un engagement du Président Andry Rajoelina, signifie la lutte contre la corruption qui va déterminer nos indices de performance par rapport aux autres pays. L’indice de perception de la corruption est un indicateur important pour l’attractivité de Madagascar, notamment en termes d’Investissements Directs Etrangers (IDE) dans la mesure  ceux-ci dépendront essentiellement de l’environnement des affaires local.

Pour le cas particulier du Ministère des affaires étrangères, la transparence des actions quotidiennes de notre diplomatie peuvent être suivies à travers les informations à la presse, aux usagers et au grand public. L’appel à candidatures médiatisé pour les postes d’ambassadeurs et de représentants permanents auprès des organisations internationales s’inscrit précisément dans cette démarche de transparence.

Par ailleurs, la nomination des agents en poste auprès des représentations extérieures est règlementée par Décret. Le mouvement du personnel du Ministère suit un système de rotation que je me suis engagé à poursuivre dans la plus grande transparence et dans le respect des lois et règlements en vigueur.

Cette action diplomatique tous azimuts conduite par le Président Andry Rajoelina qui, faut-il le rappeler, est le Chef de la diplomatie en vertu de l’article 57 de la Constitution, est importante à plus d’un titre pour notre développement et plus généralement pour le rayonnement de notre Pays à l’extérieur.

Le ministère des affaires étrangères, bras armé de la diplomatie économique, est totalement mobilisé pour l’Emergence de Madagascar sur la scène internationale afin d’offrir à nos Compatriotes des 23 régions de notre Tanindrazana plus de bien-être et de fierté de vivre dans un Pays béni de Dieu.

Ataontsika mamiratra indray i Madagasikara !